Bannière
Home Contexte Lutte contre l’obésité et les maladies choniques

French

Background

Lutte contre l’obésité et les maladies chroniques

L’obésité est un problème global de santé publique

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a identifié l’obésité comme étant l’un des principaux problèmes de santé publique du 21ème siècle.

Depuis 1980, les données épidémiologiques indiquent que le taux de prévalence de l’obésité a été multiplié par trois dans plusieurs pays européens recensés par l’OMS. Selon l’Office Régional Européen de l’OMS, « Le nombre d’obèses continue à augmenter de manière alarmante, plus particulièrement chez les enfants. L’obésité représente déjà 2 à 8% des dépenses de santé et 10 à 13% des décès dans différentes zones de la région » (OMS, 2008).

L’accélération brutale du taux de prévalence de l’obésité et du surpoids chez l’enfant en Europe va entraîner de graves problèmes de santé publique dans les années à venir.

Aujourd’hui, un milliard d’adultes est en surpoids ; et si rien n’est fait, d’ici 2016, ils seront 1 milliard et demi - dont 22 millions d’enfants de moins de 5 ans.

La probabilité qu’un enfant demeure en surpoids à l’âge adulte varie selon l’âge de l’enfant. Pour es enfants qui étaienten surpoids ou obèses avant la puberté, 20 à 50% le resteront à l’âge adulte, et ce chiffre atteint 50 à 70% pour les enfants en surpoids ou obèses à l’adolescence (Charles, 2001).

Aujourd’hui, une grande partie des enfants obèses le restera à l’âge adulte et, malheureusement, ces enfants auront déjà accumulé des années de risques cardio-métaboliques au moment où ils atteindront l’âge adulte. De nouvelles pathologies apparaissent à un âge plus précoce, et, bien que celels-ci restent marginales pour le moment, certains enfants souffrent déjà de diabète et de maladies cardiovasculaires, sans parler des complications liées au surpoids (comme les maladies de la peau et le sproblèmes respiratoires, rhumatologiques, psychologiques et sociaux) (Strong et Al., 2005).

Selon l’OMS, il a été estimé en 2005 que, sur les 58 millions de décès recensés (toutes causes confondues), les maladies chroniques (comme les AVC, le cancer, les affections respiratoires chroniques et le diabète) avaient causé 35 millions d’entre eux. Cela représente deux fois le nombre de décès dus aux maladies infectieuses, aux affections maternelles et périnatales, et aux troubles nutritionnels (OMS, 2004).



Imprimer